Parce que le Père Jean Marie de La Mennais était attentif à tous et en particulier aux plus petits, « les pauvres ils sont sacrés pour nous » (JM de La Mennais), nous avons créé dans le réseau Mennaisien différentes propositions pour offrir des réponses, aux jeunes, aux familles et aux établissements scolaires….

L’option préférentielle pour les pauvres, c’est une belle formule qui fait bien dans nos projets, mais comment en faire quelque chose de concret aujourd’hui ? La pauvreté matérielle existe toujours, bien sûr, malheureusement mais peut-être faut-il regarder aussi toutes les autres formes de fragilités…, et nous savons qu’elles peuvent être très importantes chez les jeunes qui nous sont confiés.